Quelles précautions à prendre en tant que personne âgée pour me protéger contre la COVID-19 ?

Le 04/03/2020 Dans le contexte de l’évolution de la situation concernant le COVID-19 connu sous le nom de coronavirus, nous voulons vous assurer de la pleine mobilisation de nos professionnels de la santé pour vous guider dans les étapes que vous devez prendre et les meilleures pratiques pour limiter la propagation de l’épidémie et réduire la protection de la santé de vos employés .

voie aérienne (postilles, toux…) lors d’un contact étroit et étroit avec une personne malade et/ou porteur du virus. La transition d’un virus par un organisme se produit à travers les muqueuses : le nez, la bouche et les yeux. Cette page est dédiée aux informations générales et aux précautions de l’employeur vous permet de faire le point sur ce que vous devez savoir. INFORMATIONS GÉNÉRALES Les infections pulmonaires du coronavirus sont transmises par

A découvrir également : Comment acheter une cigarette électronique ?

Les critères de contact étroit sont les suivants : Un contact inférieur ou égal à 1 mètre distance plus de 15 minutes, s’il y a toux ou éternuements

L’ environnement proche d’une personne malade peut être infecté, alors soyez prudent lorsque vous contactez les mains.

A lire en complément : Devenir agent de sécurité – Fiche métier agent de sécurité

Des mesures d’hygiène de base devraient être établies.

Les principaux symptômes sont la fièvre ou la sensation de fièvre et les signes de difficulté à respirer comme la toux ou l’essoufflement.

À partir du 27 février 2020 : • Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao) • Singapour • Corée du Sud • Iran • Italie : régions de Lombardie et de Vénétie

Cette liste peut changer à tout moment en fonction des informations disponibles. La liste est disponible sur le site de Santé publique France

Hygiène Basic CORONAVIRUS ET ŒUVRES Je suis un employeur ! La principale recommandation pour les entreprises est :

  • — éviter les voyages d’affaires dans les zones à haut risque.
  • — d’appliquer les mesures recommandées pour la mise en place d’un lieu de travail en cas de retour d’un employé d’une zone à risque ou de contact avec une personne infectée.
  • — diffuser les instructions de santé à l’ensemble du personnel.

En cas de suspicion de risque ou de contamination, il convient de se reporter aux recommandations du gouvernement disponibles et mises à jour à la page suivante https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus Rôle d’information de l’employeur

-Informer sur les règles d’hygiène qui doivent être respectées pour prévenir la propagation du virus, -Informer sur le comportement à tenir en cas de retour d’une zone touchée, avant même de retourner sur le lieu de travail, -Informer sur les dispositifs de soins financiers en cas de confinement, d’isolement.

RÔLE WERGEGE

-Sensibilisation aux règles d’hygiène en répétant des messages, par tous les moyens de communication possibles, -Prise de conscience de la nécessité pour tout le monde d’être un acteur de sa santé, responsable afin que le virus ne se propage pas.

Le rôle de l’employeur dans le maintien de la santé des travailleurs

-Évitez les mouvements dans les zones présentant un risque de contamination. -Exiger que chaque employé respecte les instructions ministérielles pour le confinement, le retrait et le retour d’une zone à risque. -Activer une prise en charge par le SAMU-15, en cas de suspicion, SANS aucun autre soin provisoire (ni médecine urbaine, médecine hospitalière, soins de santé au travail intersociétés), afin de réduire le risque d’infection.

Pour toutes les demandes relatives au covid-19, un numéro vert a été établi par le gouvernement : 0800 130 000.

 Fiche de conseils sur les rôles de l’Employer ASS un employeur que vous devriez recommander d’être isolé à la maison afin de réduire le risque de propagation possible du virus. Dans ce cas, réorganisez votre poste de travail en vous concentrant sur le télétravail.

— Si le poste de travail le permet, le télétravail est la solution privilégiée. Cette modalité d’organisation du travail exige généralement le consentement de l’employé et de l’employeur, ce qui est la solution privilégiée. Toutefois, l’article L. 1222-11 du Code du travail mentionne le risque épidémique comme justification de l’utilisation du télétravail sans le consentement de l’employé. Néanmoins, je dois consulter le Comité économique et social (CSE) en cas de changements significatifs dans l’organisation du travail (article L. 2312-8 du Code du travail). L’utilisation de la vidéoconférence est encouragée si nécessaire pour éviter tout contact physique et, en cas d’urgence, je peux prendre des précautions avant de consulter.

— Si le télétravail n’est pas possible , je m’assure que le travailleur évite des lieux où se trouvent des personnes vulnérables, des voyages ou des réunions qui ne sont pas indispensables (conférences, réunions, etc.) et des contacts étroits (cantine, ascenseurs, etc.)

-Rappelez-lui également de suivre quelques règles simples :;

  • -vérifier la température 2 fois par jour pendant 14 jours ;
  • porter un masque chirurgical en présence de son environnement et à l’extérieur de la maison
  •  ; -lavez-vous les mains régulièrement, en particulier avec une solution hydro-alcoolique ;
  • -Évitez toute sortie dans un endroit où il y a beaucoup de gens.

S’ il a de la fièvre ou de la toux, demandez-lui de contacter immédiatement la SAMU à 15 . Dans tous les cas, ne vous inquiétez pas tellement qu’aucun des symptômes du coronavirus ne se sont manifestés comme une difficulté à respirer, de la fièvre ou sentiment de fièvre.Le décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020 établissant des conditions appropriées pour recevoir des prestations pour les personnes exposées au COVID-19 est spécifiquement dirigé ; les personnes isolées du contact avec une personne atteinte du COVID-19 ou séjournent dans une zone touchée par une épidémie de COVID-19 et dans des conditions d’exposition telles que la transmission de cette maladie.

Pendant deux mois, à compter du 1er février, les personnes exposées au coronavirus et isolées recevront des conditions spécifiques pour bénéficier des allocations journalières de sécurité sociale.

En particulier, le droit aux allocations journalières de sécurité sociale est ouvert sans que le travailleur soit tenu de respecter les conditions minimales de travail.

De plus, la période d’attente de 3 jours ne s’applique pas. Par conséquent, le salarié concerné reçoit dès son premier jour de arrêter les indemnités journalières.

Pour justifier cette mesure d’isolement, le médecin de l’Agence régionale de santé donne une pause de travail.

Enfin, il convient de noter que la durée maximale pendant laquelle l’employé reçoit des prestations versées quotidiennement dans ces conditions est fixée à 20 jours.

 le Coronavirus Work Scheme Je nettoie les lieux : un délai de latence pour intervenir est souhaitable, les coronavirus peuvent probablement survivre pendant 3 heures sur des surfaces sèches. • équiper les responsables du nettoyage des sols et des surfaces avec une robe unique, des gants ménagers (le port d’un masque n’est pas nécessaire en raison de l’absence d’aérosolisation par les planchers et les surfaces) ; • Soins du sol : défenseur d’une stratégie de désinfection à la cire humide : — nettoyage des sols et des surfaces à l’aide d’un seul ruban de lavage utiliser, imprégné d’un détergent ; — Rincer à l’eau du réseau d’eau potable avec un autre ruban de lavage à usage unique, — Laisser sécher, — Désinfecter les sols et la surface avec de l’eau de Javel diluée avec un ruban de lavage à usage unique autre que les deux précédentes. • Les déchets produits par la personne infectée suivent le processus d’élimination classique. Je n’ai donc aucune mesure spécifique à prendre en ce qui concerne ces déchets. . Une reprise de l’examen médical est nécessaire pour les interruptions de travail de plus de 30 jours, ce qui ne sera pas le cas après une quarantaine de 14 jours.

Dites-le à votre employeur.

1- l’employeur peut organiser le télétravail s’il en a la possibilité.

2. Le télétravail n’est pas possible, dans ce cas, veuillez contacter le bureau régional de la santé (ARS) qui vous prescrira un arrêt de travail (en indiquant votre situation).

Dans les 14 jours suivant le retour, il est approprié de suivre les recommandations sanitaires  :

    • — Surveillez votre température 2 fois par jour ;
    • — Surveiller l’apparition des symptômes d’infection respiratoire (toux, difficulté à respirer…)
    • ; — Portez un masque chirurgical si vous êtes devant une autre personne et lorsque vous avez besoin de sortir ;
    • — Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
    • — Éviter le contact avec les personnes vulnérables (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…)
    • ; — Évitez de visiter les lieux où se trouvent les personnes vulnérables (hôpitaux, maternités, logements pour personnes âgées…)
    • ; — Évitez toute escapade non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).
    • — Employés/étudiants : privilégier le télétravail autant que possible et éviter les contacts étroits (réunions, ascenseurs, cantine…)

SI VOUS ÊTES À L’ARRIÈRE DE LA ZONE ET VOS SYMPTÔMES/APPELEZ SAMU-15 immédiatement

En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour

  • Contactez Samu Centre 15 avec des symptômes et un séjour récent en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), Singapour, Corée du Sud ou régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.
  • Évitez tout contact avec votre entourage et gardez votre masque.
  • Ne vous rendez pas chez leur médecin traitant, les soins d’urgence ou tout autre médecin, ou au Service intersociétés en milieu de travail pour prévenir toute contamination possible.

mon employeur peut me demander de télétravailler ou de mettre en place mon lieu de travail de telle Dans le cadre de l’obligation de santé et de sécurité envers les employés, sorte que le risque de contamination soit réduit. Il peut également prendre d’autres mesures générales, telles que la diffusion d’instructions sanitaires à tous les membres du personnel.

La première étape consiste à trouver une solution qui me convient à moi et à mon employeur. Pour mémoire, le télétravail est un droit visé à l’article L. 1222-9 du Code du travail, résultant du règlement du 22 septembre 2017, de sorte que je peux demander à mon employeur d’utiliser le télétravail sur une base ad hoc ou durable de quelque manière que ce soit. Si mon employeur est d’accord avec moi, cela peut être fait de toutes les manières possibles. Le refus doit être justifié. Toutefois, si la situation l’exige, mon employeur peut unilatéralement télétravailler ou modifier les dates de congé fixées.

le couvert d’un interruption de travail. Ce dernier est obtenu sans consulter un médecin généraliste, en soumettant une demande à l’Agence régionale de la santé (SRAS) ou en appliquant le modèle complet de la page d’arrêt de la fiche d’information téléchargée à l’adresse suivante : Si je suis en quarantaine pendant au moins 14 jours, cela se produit sous

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/coronavirus-demarches-concernant-les-arrets-de-travail

prestations journalières de sécurité sociale Les (jusqu’à 20 jours) sont versées aux personnes qui font l’objet d’isolement, d’expulsion ou de mesures ménagères et qui sont incapables de travailler. Il n’est pas nécessaire pour cela qu’ils soient malades. Il n’y a pas de délai d’attente, ces indemnités journalières sont payées à partir du premier jour d’isolement jusqu’à 20 jours. Cette mesure s’applique également aux parents dont l’enfant est divorcé et ne peuvent donc pas commencer à travailler sous tutelle.

Ces dispositions sont : clarifiée par le décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020, publié au Journal officiel le 1er février. CORONAVIRUS : Questions & Réponses pour les entreprises et Télécharger la nouvelle mise à jour du document gouvernemental le 09/03/2020 PLATE-FORME TÉLÉPHONIQUE SOURCES ET RESSOURCES DU GOUVERNEMENT L’information est susceptible d’évoluer au fur et à mesure que l’éclosion de Coronavirus se développe. Consulter les sources gouvernementales :

  • — le site du
  • gouvernement — Le site web de la direction générale de la santé
  • — Le site de Santé Publique France
  • — Le site web de l’Organisation mondiale de la santé