Guide pour rédiger une lettre de démission en CDI

120
Partager :

Mettre fin à son contrat de travail à durée indéterminée est une étape assez stressante pour beaucoup de salariés. Beaucoup de question et de doutent se posent. Les démarches qui peuvent être différentes selon chaque situation n’aident pas non plus. Et il y a la rédaction d’une lettre de démission en CDI pour officialiser la décision. Comment s’y prendre ? À qui l’adresser ? Quand l’envoyer ? Nous répondons à toutes ces questions dans les lignes suivantes.

Démissionner d’un CDI : pourquoi rédiger une lettre de démission ?

Comme vous le savez sûrement, il y a des règles à suivre lors d’une démission d’un contrat à durée indéterminée. Sans quoi, il y a des risques que la démission en soit pas accordée. En fait, pour que la rupture de contrat soit sans conflit et sans préjudice, l’employeur doit valider la décision.

A lire également : Le nettoyage industriel : la solution de la cryogénie

Pour cela, notez qu’une lettre de démission en CDI n’est pas forcément obligatoire dans cette démarche. L’important, c’est que vous préveniez votre employeur de votre décision de mettre fin à votre contrat afin de démarrer la procédure de démission. Et il faut le faire à temps surtout si vous avez trouvé un autre contrat ou vous avez une date de prévue pour votre projet personnel.

Néanmoins, la lettre de démission est fortement recommandée pour officialiser le début de la rupture de contrat. En effet, il n’y a pas vraiment de procédure défini légalement pour rompre un contrat en CDI. Cependant, annoncer la décision de manière orale demande plus d’investissements de votre part. Vous devriez demander un entrevue avec le responsable et exprimer votre décision de quitter votre votre de manière claire et sans équivoque.

A voir aussi : Les astuces pour trouver les meilleurs cadeaux pour ses clients

La rédaction d’une lettre de démission en CDI est ainsi une alternative afin de gagner du temps et vous éviter cette étape qui n’est pas souvent évident. D’ailleurs, c’est plus officielle et vous avez une repère. En fait, votre période de préavis débute au moment où votre décision de démissionner est annoncé à l’employeur. Et cette lettre de démission va certifier le processus  de rupture. En d’autres termes, elle va servir de preuve de la date où vous avez informé votre employeur de votre démission. En même temps, elle exprime aussi que votre décision de quitter l’entreprise est non équivoque.

Les informations obligatoires dans la lettre de démission

Entre la rédaction d’une lettre de démission et l’entrevue en face à face avec l’employeur, le choix peut être difficile pour de nombreux salariés. En effet, tout le monde ne sait pas forcément comment rédiger une lettre de démission et quoi noter dans celle-ci. Et d’un autre côté, se tenir face à l’employeur et exprimer sa décision de quitter son poste n’est pas forcément évident. Tout dépend de la relation avec ce dernier. Néanmoins, on peut recourir à un modèle lettre de démission pour rompre un contrat CDI.

En fait, il n’y a pas règles strcites dans la rédaction d’une lettre de démission en CDI. Néanmoins, elle il y a certaines informations obligatoires à mettre dedans afin qu’elle soit recevable. On cite :

  • Votre identité : non, prénom et adresse
  • Votre identité en tant que salarié : intitulé du poste, date de début de votre contrat
  • L’identité de votre entreprise : raison sociale et adresse
  • La date d’envoi de la lettre de démission
  • Le lieu de la rédaction de la lettre
  • Le motif de votre lettre : lettre de démission au poste de …
  • Votre date de départ prévue
  • La durée du préavis
  • Et votre signature

Les renseignements facultatifs

Dans les mentions obligatoires dans une lettre de démission, on parle de motif de votre lettre. Là, il s’agit simplement de l’objet de la lettre que vous envoyez, soit “lettre de démission”. Cette contrainte cause souvent un blocage chez les salariés en démission. Il est dans ce cas important de rappeler que vous n’êtes pas obligé de mentionner les motifs qui vous ont encouragé à prendre cette décision de rompre votre contrat. Néanmoins, l’employeur peut vous demander le motif lors d’un entretien ou autre, mais à vous de voir si vous allez le répondre ou non.

Dans le cas où vous demandez une dispense de préavis, vous êtes également libre de mentionner cette intention dans votre lettre ou non. Néanmoins, c’est toujours conseillée afin que toute convention entre vous et l’entreprise ait une trace écrite.

Modèle de lettre de démission en CDI

En principe, il y un modèle de lettre de démission en CDI correspondant à chaque situation, c’est à dire avec respect de préavis ou avec une demande de dispense de préavis. Il y a aussi des modèles de lettre de démission en CDI correspondant au cas de période d’essai, un arrêt maladie, etc.. Dans les deux cas, vous devriez exprimer clairement votre volonté de rompre votre contrat de travail. D’où le motif de la lettre qui doit être bien explicite.

Lette de démission en CDI avec préavis

Normalement, chaque salarié en CDI doit respecter une durée de préavis lors de sa démission. Cette période, comme mentionnée plus haut, prend effet dès que l’employeur soit notifié de la décision de démissionner. En fait, cette durée va lui permettre de décider de la suite de l’organisation. Et si besoins, vous allez réaliser une passation avec votre remplaçant.

Donc, pour mentionner cette durée de préavis dans votre lettre de démission, il faut se référer à votre situation. En fait, elle peut être définit par votre contrat de travail, mais peut aussi être régie par les règles de la convention collective, l’usage ou le droit local si l’entreprise se situe en Alsace-Moselle.

Voici quelques exemples de phrases que vous pouvez utiliser pour ce cas :

  • “Tenant compte de mon préavis, mon départ sera donc effectif le (date). J’effectuerai ainsi un préavis d’une durée de (nombre de jours) avant la fin de mon contrat (…).”
  • “La fin de mon contrat sera effectif le (date), après un préavis d’une durée de (nombre de jour/mois) …”
  • “Ma durée de préavis étant de (nombre de jours/mois), mon contrat prendra donc fin à partir de (date).”

Rédiger une lettre de démission sans préavis

Il y a des cas où vous pouvez être dispensé de la durée de préavis. Dans ce cas, vous n’avez pas à mentionner ce détail dans votre lettre de démission. C’est principalement le cas lorsque vous êtes enceinte, en période d’allaitement, si vous démissionnez pour élever un enfant ou si vous quittez votre emploi à la fin d’un congé afin de créer votre entreprise.

Il y a aussi la demande de dispense de préavis si vous n’êtes pas concernés par ces situations. Dans ce cas là, l’employeur n’est pas obligé d’accepter cette demande. C’est pourquoi il faut l’ajouter dans la lettre pour que la demande ne passe pas en l’air. Vous avez deux possibilité : rédiger suivant un modèle de démission sans préavis ou en vous référant à un exemple avec préavis réduit.

Voici un exemple auquel vous pouvez vous inspirer : ‘“Selon le (l’élément qui détermine votre durée de préavis : contrat/convention/etc.), je dois respecter un préavis de (durée). Cependant, je vous serais reconnaissant(e) de bien vouloir m’accorder la dispense de préavis et de me permettre de quitter l’entreprise le (date).”

À qui et à quand remettre la lettre de démission ?

Pour que la rupture de votre contrat CDI soit effective, la lettre de démission doit être remise à la bonne personne qui  peut etre votre N+1 ou directement le directeur de votre entreprise. Mais le services de ressources humaines doit également être considéré lors du dépôt de la lettre. En effet, le responsable RH participe grandement à la procédure de démission, car c’est lui qui va s’occuper de vérifier la durée de préavis, de calculer les indemnités et les congés, etc.

La lettre de démission doit être envoyé en fonction de la date de départ souhaité. Il faut alors se référer à votre durée de préavis. C’est le cas d’une démission normale, c’est-à-dire avec préavis. Les exceptions relatives aux demandes de départ anticipé ou de dispense de préavis dépendent de votre situation. Mais il faut toujours considérer que l’employeur peut refuser cette possibilité.

PS : il faut avoir une lettre en deux exemplaires : l’une pour l’entreprise et l’une pour vous. Gardez aussi une trace de l’accusée de réception.

Comment envoyer une lettre de démission ?

D’abord, notez que votre lettre de démission en CDI peut être manuscrite, donc rédigée sur un papier libre, ou être en version imprimée. Vous pouvez la remettre en mains propres, l’envoi en courrier recommandé avec accusé de réception ou l’envoyer par mail.

Le dépôt de la lettre en mains propres est la méthode la plus rapide, quel que soit le fond de votre lettre de démission. Et bien sûr, votre préavis commence le jour même. En effet, le responsable peut signer et dater la lettre à ce moment précis. Si vous démissionnez sans préavis, votre fin de contrat peut être effective à la fin de votre shift.

Pour ce qui est de l’envoi du courrier en RAR, la procédure de démission commence à la date de sa réception. Cette mode d’envoi de lettre de démission est imposée par certaines entreprises.

Quant à l’envoi de la lettre de démission par mail, il faut aussi l’envoyer avec accusé de réception. Mais c’est une méthode moins fiable, car il y a des risques que le responsable ne le reçoit pas, l’oublie ou pire, l’ignore. Ce qui ne fera que retarder votre préavis.

Partager :