Faire le contrôle technique de sa voiture, un moyen de circuler plus librement

1384
Partager :

Quoi de plus tranquille que de circuler librement avec votre voiture, tout en étant en phase avec la loi ? Le contrôle technique est l’un des conditions à respecter pour y arriver. Par-delà son caractère obligatoire même, ce principe présente de nombreux avantages. Quels sont-ils ? Prenons le volant !

Contrôle technique d’une voiture, pour quel intérêt ?

Le contrôle technique est l’une des plus importantes conditions qui pèsent sur tout automobiliste en France. L’un des plus grands intérêts d’une telle obligation est le fait qu’elle permet à tout détenteur de véhicule, professionnel ou particulier, de pouvoir circuler librement sur toute route destinée à la circulation publique. Il s’agit aussi d’un entretien auto permettant d’identifier les dysfonctionnements du véhicule et de mieux assurer de son bon état. Les défaillances ainsi constatées sur les pièces de votre voiture, lors de la visite, sont, à coup sûr, un moyen de vous prémunir contre d’éventuels risques d’accidents. Cette visite technique ne vous avantage pas seul. Elle protège également les usagers de la route. Une voiture présentant une défaillance mécanique peut être source de dommages collatéraux, en cas d’accident.

Lire également : Comment louer un camion de déménagement ?

A quelle période faut-il faire votre contrôle technique ?

Le contrôle technique est une obligation. Il doit avoir lieu durant les six mois précédant le délai de quatre ans de l’acquisition de votre véhicule. Cette échéance est d’ailleurs inscrite sur le certificat d’immatriculation de la voiture. Cette première visite effectuée, vous devez dorénavant obligatoirement passer au contrôle technique de votre voiture tous les deux ans. A noter qu’un contrôle technique est exclusivement réalisé par des structures agréées par les préfets de département. Il suffit de mieux vous renseigner et généralement ces centres proposent un entretien technique adapté. De plus, il s’agit d’un contrôle technique pas cher. Par ailleurs, le non-respect de cette obligation est soumis à un certain nombre de sanctions.

Pas de contrôle technique, des sanctions prévues

Le non-respect du contrôle technique n’est pas sans conséquences pénales. Les autorités françaises sont très exigeantes sur cette conditionnalité. Le défaut de contrôle d’un véhicule, tel que cela est clairement stipulé par la loi, est une infraction dont l’amende forfaiture est fixée à 135 euros. Ce montant peut toutefois être revu en hausse, jusqu’à 375 euros, en fonction du délai de payement. Même si votre permis de conduire n’est pas retiré, votre véhicule sera immobilisé, le temps que la visite technique ait lieu. Dans le cas contraire et au besoin, les autorités compétentes passeront à la mise fourrière du véhicule. C’est seulement en ayant honoré vos contrôles techniques périodiquement que vous serez censé emprunter la chaussée sans altercation avec les forces de l’ordre.

A voir aussi : Les dernières innovations technologiques au service de l'industrie automobile

Les éléments vérifiés lors d’un contrôle technique

Le contrôle technique ne se contente pas de vérifier l’état des pneus, des freins et du moteur. Effectivement, les éléments à vérifier sont nombreux pour garantir une sécurité maximale sur la route. Tout d’abord, le système électrique est examiné sous toutes ses coutures : feux avant et arrière, clignotants, stop… De même pour leur fonctionnement : il doit être parfaitement opérationnel en toutes circonstances.

Les organes mécaniques comme les amortisseurs ou encore la suspension font aussi partie de cette liste exhaustive d’éléments à contrôler scrupuleusement lors de la visite technique périodique. L’examen minutieux s’intéresse aussi aux dispositifs liés à la sécurité tels que les airbags ou le système ABS.

Les émissions polluantes quant à elles sont évidemment au cœur des préoccupations actuelles en matière automobile. Les véhicules diesel particulièrement anciens peuvent ainsi occasionner plus facilement une pollution accrue si leurs systèmes antipollution ne fonctionnent plus correctement.

Il faut porter un regard attentif sur l’esthétique générale du véhicule avec notamment son niveau sonore lorsqu’il circule dans un environnement urbain, par exemple. Ces différents points combinés permettent non seulement d’assurer votre propre sécurité, mais participent aussi activement au respect de l’environnement tout comme celui des autres usagers qui vous entourent lorsque vous êtes sur la route.

Comment préparer sa voiture avant le contrôle technique

Avant de se rendre à la visite technique, il est impératif de bien préparer sa voiture. Voici quelques conseils pour vous aider à vous y prendre correctement.

Vérifiez l’état général de votre véhicule en effectuant un contrôle visuel global. Cela permettra notamment d’identifier les éventuels défauts ou fissures sur la carrosserie qui pourraient jouer en votre défaveur lors du passage au contrôle technique.

Assurez-vous aussi que le moteur tourne parfaitement et qu’il n’y a pas de bruits suspects ou inhabituels. Il est recommandé d’effectuer une vidange ainsi qu’un changement des filtres régulièrement avant tout passage au contrôle technique.

Au niveau des pneus, vérifiez leur état général et surtout leur pression : ils ne doivent pas être sous-gonflés ni surgonflés. Si possible, remplacez-les si nécessaire pour éviter davantage de soucis ultérieurs.

Pensez aussi aux équipements obligatoires dans votre voiture tels que le gilet jaune ou encore le triangle de signalisation qui doivent être présents et facilement accessibles en cas d’accident ou autre incident routier.

Si certains voyants lumineux sont allumés sur le tableau de bord alors que rien ne justifie cette situation (témoin ABS allumé par exemple), pensez à les faire réparer chez un garagiste agréé avant la visite technique afin d’éviter toute mauvaise surprise lors du passage devant l’expert auto !

Prendre soin régulièrement de son véhicule permet non seulement de garantir une meilleure sécurité routière mais aussi d’augmenter sa durée de vie. Cette étape est incontournable pour quiconque souhaite circuler tranquillement et librement sur les routes du pays.

Partager :