L’histoire du vin

Le vin est une boisson alcoolisée, obtenue par la fermentation du raisin, fruit de la vigne viticole. La grande variété de vins existant au monde s’applique par les différences de terroirs, de cépages, de mode de vinification, ou de types d’élevage. Ainsi, ils peuvent donner des vins rouges, rosés ou blancs, mais aussi des vins avec des taux de sucre variant. La reconnaissance de tous ces types de vins n’est pas du tout simple, d’où la nécessité d’avoir une cave à vin pour vous fournir les meilleurs conseils en ce sens.

Les types de vins

La coloration du vin permet de le classer selon un procédé de vinification. D’abord, on a le vin rouge qui est une fermentation du jus de raisin au contact avec la peau. En règle générale, c’est le raisin noir qui est traité en vin rouge. Ensuite vient le vin blanc qui est lui obtenu grâce à une fermentation du jus de raisin après en avoir retiré les marcs, après pressurage. Par ailleurs, un blanc de blanc est du vin blanc obtenu à partir du raisin blanc. Nous avons aussi les vins, rosé et orange, obtenus respectivement par fermentation et traitement. À part ces types de vins déjà mentionnés, il en existe d’autres à travers le monde et qui sont l’œuvre de fabrication locale spécifique à certaines contrées.

A lire en complément : Devenir agent de sécurité – Fiche métier agent de sécurité

Vin et culture

Le vin et la culture sont liés depuis l’Antiquité. Des artistes ont cherché et trouvé leur inspiration dans ce breuvage, parfois considéré comme un don des dieux. Le vin a tenu dans les arts plastiques, une place très importante tant dans la poterie, la peinture et la gravure. Il est, d’ailleurs en Europe, une origine du théâtre. La littérature lui a souvent rendu un hommage appuyé. Les plus grands compositeurs de musique classique et d’art lyrique l’ont intégré dans leurs œuvres. Il a même servi de thème ou de sujet de prédilection dans le 7e siècle.

A lire en complément : Le divorce sans juge : ce qu’il faut savoir

Le vin et la religion

Le vin et la religion, depuis la haute antiquité, ont eu des rapports étroits. La vigne est une plante revêtant un aspect austère en hiver, son débourrement spectaculaire au printemps fait aussi qu’elle a été très tôt associée à la vie après la mort dans la religion chrétienne. Il a été et reste un élément important des pratiques rituelles et sacrificielles. Il fut, à la fois, l’objet d’un culte et un symbole de culture.