Gasoil : pourquoi le GNR est rouge ?

96
Partager :

Le Gasoil est un hydrocarbure à usage fréquent chez les véhicules et grands engins (camions, tracteurs, bulldozers, etc.). C’est un combustible se présentant en deux principales formes, à savoir : le gasoil routier et le gasoil non routier (GNR). Chacun d’entre eux s’utilise pour des engins bien spécifiques et possède des caractéristiques assez distinctives. Ceci dit, l’une des caractéristiques de reconnaissance du GNR est la couleur rouge. Cette couleur est un critère propre à ce type hydrocarbure, que beaucoup n’arrivent pas à se l’expliquer. Pourquoi le gasoil non routier est de rouge alors ? Découvrez-le ici.

Couleur rouge due à la composition chimique et la provenance

La couleur rouge du GNR est une caractéristique familière pour les amateurs de grands véhicules. En effet, le gazole non routier est un hydrocarbure ayant été conçu pour remplacer un autre, appelé le fioul domestique. Ce fioul domestique s’utilisait principalement pour faire fonctionner les engins non routiers (engins agricoles, bulldozers, locomotives, pelleteuses et autres), avant d’être prohibé. Par ailleurs, il possède une couleur rouge comme celle du GNR. Cela va donc de soi, que le gazole non routier présente une couleur rouge, car est issu du raffinement du fioul domestique considéré comme trop polluant.

A lire également : Comment s'entretenir lors d'une épilation du maillot ?

Toutes considérations faites donc, la couleur rouge du GNR est due à sa nette ressemblance avec le fioul domestique. Cette ressemblance se justifie d’ailleurs, par la composition chimique presque identique pour les deux hydrocarbures (fioul domestique et GNR). Pour ainsi dire, que le GNR est une version améliorée du fioul domestique. Ceci étant, les composés chimiques (et leurs teneurs) qui confèrent une couleur rouge au gazole non routier, sont les suivantes : le souffre avec une teneur inférieure ou égale à 10 mg/Kg, le cétane avec un indice supérieur ou égale à 51, et le biocarburant avec une teneur de 0 à 7%. Notons aussi, qu’à l’instar du biocarburant, le fioul domestique présente des teneurs plus fortes, pour chacun des composés.

Différentes catégories de GNR

Contre toute attente, le gasoil non routier se présente en quatre grandes catégories, bien que son usage soit requis pour tous les engins non routiers. Chacune de ces catégories correspond à une saison d’usage précise, ou un besoin particulier. Autrement dit, deux GNR sont d’abord disponibles selon les saisons. Un GNR hiver, pour l’usage des engins durant l’hiver et un GNR été, pour l’usage des engins pendant l’été. Ensuite, du point de vue des particularités, figurent deux autres formes de GNR, à savoir : le GNR standard et le GNR supérieur.

A lire en complément : Comment se passe l'épilation du maillot chez l'esthéticienne ?

D’un autre côté, quelques petits éléments permettent de mieux faire la différence entre chaque catégorie de GNR. Par exemple, le GNR hiver possède une limite de température de filtrabilité de -15° au moins, tandis que celui d’été a une limite de température de filtrabilité de 0° minimum. Pour le GNR standard, la conservation ne va pas au-delà de 6 mois, du fait de son instabilité. À l’opposé, le GNR supérieur peut être conservé jusqu’à 9 mois (ou plus), car additivé pour améliorer sa stabilité dans le froid, comme dans le chaud.

Différence entre le gasoil routier et le gasoil non routier (GNR)

À s’en tenir aux premières considérations, il serait bien facile de dire que le gazole routier ou diesel, est différent du gasoil non routier, principalement pour leurs usages respectifs dans les engins routiers et non routiers. De façon concrète, le gazole routier sert à alimenter les engins qui se déplacent sur les circuits routiers, tandis que le GNR s’utilisent pour les véhicules non routiers (agricoles, nettoyage, tout-terrains, etc.). Quoique, la différence entre ces deux hydrocarbures va plus loin.

Bien-évidemment, le gasoil non routier est de couleur rouge avec une composition chimique précise (cétane, biocarburant et souffre). Le gasoil routier (diesel) quant à lui, est de la quasi même composition, à la différence de sa couleur translucide. Aussi, les gasoils routiers et non routiers se différencient par leurs régimes fiscaux. Le GNR est plus polluant que le gazole routier ; et de ce fait, les engins utilisant le GNR sont astreints à des CV fiscaux plus lourds que celles utilisant le diesel (gasoil routier).

Partager :