Quelle est la rentabilité moyenne d’un investissement locatif ?

85
Partager :

Depuis quelques années en France, les investisseurs s’intéressent de plus en plus à l’immobilier locatif. Ce nouvel attrait est sans doute le résultat d’une très forte rentabilité de ce type d’investissements. Quels sont les facteurs à prendre en compte pour choisir un investissement locatif ? Comment déterminer la rentabilité moyenne de cet investissement immobilier ? Dans cet article, nous vous disons tout.

Le rendement locatif

Le rendement locatif, également appelé rentabilité locative, est une notion clé dans toute stratégie d’investissement immobilier. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif, vous devez pouvoir faire un calcul rapide du rendement locatif de l’opération. Il est également possible d’affiner ce calcul. Il suffit d’intégrer les autres éléments du projet qui auront un impact financier à plus ou moins long terme. On parle alors de rendement locatif net d’impôts et de charges par exemple.

A lire aussi : Comment fonctionne une cigarette électronique rechargeable ?

La formule de calcul est assez simple, et vous permettra d’obtenir rapidement un rendement locatif brut. Vous pouvez calculer vous-même la rentabilité brute d’un investissement immobilier avec la formule suivante :

Rentabilité locative brute (%) = (loyer mensuel x 12 mois) x 100 / montant de l’acquisition du bien.

A voir aussi : Quel est le rôle d'un employé de rayon ?

Vous obtenez ainsi un chiffre qui est un pourcentage de rendement. À titre d’exemple, le rendement locatif à Paris est en moyenne de 3,5% brut, selon les quartiers. Dans certaines villes françaises, il peut atteindre 10% brut. Cela signifie que chaque année, le montant du loyer vous rapportera 3,5% du montant de l’investissement (par exemple, 3.500 € pour 100.000 € investis). La difficulté est d’utiliser la même base de calcul pour comparer plusieurs opérations.

Autres facteurs à prendre en compte lors d’un investissement locatif

Pour les investisseurs qui pensent qu’investir dans l’immobilier est un jeu d’enfant, il faut connaître certaines choses à l’avance.  Ce n’est pas aussi simple que d’acheter la première belle maison que vous voyez. Voici quelques éléments qu’il est nécessaire de prendre en compte :

État de la maison

Vous pourriez faire une bonne affaire en achetant une maison qui a besoin d’une « petite réparation ». Toutefois, considérez de façon réaliste la somme d’argent et le temps qu’il vous faudra pour rendre la maison attrayante. Vous devriez demander à un professionnel d’effectuer une inspection approfondie de la maison. Ensuite, faites le tri entre les réparations que vous pouvez effectuer vous-même et celles qui nécessitent l’intervention d’un entrepreneur. Demandez ensuite plusieurs devis pour les travaux importants que vous devez confier à des professionnels. De cette façon, vous pouvez voir combien d’argent supplémentaire, vous devez investir dans votre investissement.

Emplacement de la propriété

En période de boom immobilier, les acheteurs s’arrachent toutes les maisons qui se présentent sur le marché. C’est très bien tant que cela dure. Cependant, lorsque la fumée se dissipe, les gagnants seront les acheteurs des maisons les mieux situées. Ces propriétés se déprécieront beaucoup plus lentement que les autres. Évidemment, l’emplacement de la maison a beaucoup à voir avec cela.

Les impôts fonciers

Vous devez toujours être conscient des implications fiscales de la possession d’une propriété locative.  Des impôts élevés réduiront votre revenu net, surtout si vous devez payer des pénalités. En revanche, une propriété à faible taux d’imposition vous permet de conserver une grande partie de votre revenu locatif mensuel. En règle générale, les communautés métropolitaines justifient de taxes plus élevées que les communautés rurales.

Quartier de localisation

La maison, en elle-même, est vraiment importante. Cependant, le quartier où elle est située est parfois encore plus important. Vous devez choisir un quartier qui plaise à vos futurs locataires. Les locataires recherchent toujours un quartier sûr. Vous devez tenir compte des facteurs de sécurité, en particulier si le taux de criminalité dans la zone est faible. L’attrait extérieur est également d’une importance capitale.

L’âge du bien

L’âge a son importance lorsqu’il s’agit d’acheter une propriété. Acheter une maison ancienne n’est pas nécessairement une mauvaise idée. Les maisons anciennes et les maisons neuves ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Les vieilles maisons vous rappellent de bons souvenirs ? Que diriez-vous d’une maison avec un monte-plats à l’ancienne qui monte dans la chambre principale ? Que diriez-vous d’une maison avec un escalier de service caché ?

Partager :