Comment respirer pendant le yoga ?

1055
Partager :
woman, yoga, meditation

La respiration est un mécanisme naturel et instinctif auquel nous ne prêtons vraiment pas attention lors des exercices physiques. Cependant, pour le yoga, les postures s’accompagnent d’une technique de respiration donnée. Suivez alors notre guide pour savoir comment bien respirer pendant le yoga.

Respecter les 4 phases de la respiration pendant le yoga

Pour pouvoir bien respirer pendant le yoga, il est primordial de maîtriser les phases et les techniques de respiration de cette pratique. La respiration au yoga se passe généralement en 4 temps, notamment :

A lire aussi : Les astuces infaillibles pour choisir le vin adapté à votre plat de couscous

  • l’inspiration, encore appelée puraka ;
  • la rétention du souffle poumons pleins connue sous le nom abhyantara kumbhaka ;
  • l’expiration ou rechaka ;
  • la rétention du souffle poumons vides appelée bahya kumbhaka.

Les rétentions représentent les phases les moins contrôlables. Il n’est pas question de retenir la respiration, mais plutôt, de prendre conscience des laps de temps qui séparent les inspirations et les expirations. Une maîtrise parfaite de ces moments représente la clé d’une bonne respiration pendant le yoga.

Respirer naturellement lors du yoga

Le yoga est une activité sportive qui accorde une place importante à la respiration. Pour bien respirer pendant les séances, vous devez comprendre que tout se passe au niveau de votre diaphragme. Tout comme le piston d’une seringue, ce muscle situé entre les abdominaux et les poumons fait des mouvements de montée et de descente. Ces mouvements permettent aux poumons de se remplir d’air lors de l’inspiration et de se vider lors de l’expiration.

A lire également : Comment profiter de vacances pas chères ?

Ainsi, la respiration naturelle pendant le yoga consiste à respirer par le ventre en laissant le diaphragme faire ses mouvements de façon naturelle. Pour ce faire, relâchez les abdominaux lors de l’inspiration et augmentez le volume du ventre avant de détendre celui-ci lors de l’expiration. L’objectif est d’éviter d’empêcher le mouvement du diaphragme ou de retenir le souffle au cours de l’exercice.

L’erreur que plusieurs personnes commettent lors de la pratique du yoga est de respirer en faisant des mouvements contraires à ceux de la respiration naturelle. Autrement dit, elles dégonflent le ventre et retiennent les abdominaux au cours de l’inspiration. Cela empêche le bon fonctionnement des poumons et l’oxygène reste bloqué au niveau du sternum.

Pratiquer la respiration complète pendant le yoga

Après la respiration naturelle, il y a la respiration complète qui comprend plusieurs temps : la respiration abdominale, la respiration thoracique et la respiration claviculaire. Le but de la respiration complète est d’utiliser le plus possible les poumons.

Voici comment réussir la respiration complète pendant le yoga. La technique consiste d’abord à inspirer par le ventre pour remplir le bas des poumons en gonflant le ventre. Ensuite, vous maintenez le ventre gonflé et respirez au niveau de votre poitrine afin d’élargir les côtes. En faisant cela, vous remplissez les poumons au centre puis au niveau des clavicules pour permettre à la cage thoracique de s’ouvrir. Enfin, les poumons se remplissent en haut et vous ferez l’expiration dans le sens contraire.

Par ailleurs, pour une bonne respiration pendant le yoga, il est recommandé de pratiquer tantôt la respiration naturelle tantôt celle complète. Vous devez aussi privilégier la respiration par le nez qui, tout comme un filtre, agit pour favoriser la respiration d’un air pur. Il est aussi important de respirer régulièrement et le plus profondément possible pour apporter plus d’oxygène.

Partager :