Comment se débarrasser de la mousse dans un bassin 

6
Partager :

Il n’est pas rare d’observer de l’écume dans une fontaine publique, un jacuzzi, une piscine ou dans des installations industrielles. Certains seraient tentés de croire qu’un petit malin a versé un produit moussant dans le bassin mais il n’en est rien. Les causes de cette mousse inesthétique sont tout simplement chimiques ou bactériologiques. Nous vous expliquons ici quelles en sont les origines et comment les faire disparaître.

L’origine de l’écume dans les bassins

La cause de la mousse blanche qui apparaît à la surface de l’eau n’est pas la même selon qu’il s’agit d’une piscine/jacuzzi ou d’un bassin industriel. Un point commun existe cependant : cette mousse révèle la présence de matière organique en décomposition et cette dernière intervient par l’action de bactéries.

A lire également : Devenir agent de sécurité – Fiche métier agent de sécurité

Dans un tel environnement, la matière organique décomposée agit comme un agent tensioactif à la surface de l’eau c’est-à-dire qu’il diminue l’attractivité des molécules d’eau entre elles. Lorsque l’eau qui contient ainsi de la matière organique est agitée à sa surface, cela entraîne des différences de pression d’air qui emprisonnent les bactéries dans des bulles formant de la mousse en raison de leur nombre.

Cette écume reste en surface et va s’accumuler jusqu’à atteindre parfois des hauteurs impressionnantes. Cela est particulièrement problématique dans l’industrie car cela peut bloquer toute une chaîne de production, particulièrement dans le cas d’une cabine de peinture à système de filtration par rideau d’eau. Il faut donc traiter l’origine avec un produit anti écume pour cabine à rideau d’eau.

Lire également : Retrouvez les meilleurs jeux de blackjack

Le traitement de l’écume dans les bassins

S’il s’agit de faire disparaître de l’écume dans une piscine ou un jacuzzi, l’introduction de chlore sera en général suffisante. Il convient en premier lieu d’analyser l’eau et de vérifier son niveau de Ph, c’est-dire le degré d’acidité de l’eau. Celui-ci doit idéalement être situé entre 7,2 et 7,4. Si la piscine fonctionne au chlore, il conviendra d’en ajouter davantage. Pour les piscines ou jacuzzi au sel, un produit spécifique devra être utiliser et un pisciniste saura vous conseiller.

Pour éviter que le phénomène ne réapparaisse, il est conseillé de demander aux baigneurs de se doucher avant leur entrée dans l’eau car cela élimine des bactéries susceptibles d’être à l’origine de la mousse. L’entretien régulier du bassin avec un produit anti-algue est également recommandé et il est préférable en plus de frotter les bords du bassin.

Concernant les installations industrielles, il faudra incorporer à l’eau un produit éliminant les molécules tensio-actives. La prévention étant toutefois la meilleure solution, il est préférable d’agir en amont en introduisant le produit anti-écume de manière régulière avant qu’elle ne se forme. Si la surface à traiter est importante, un mécanisme de pompe doseuse ou de distributeur en goutte à goutte peut être installé.

Il convient en outre d’adapter le traitement de l’eau au type de bactéries afin que cela soit pleinement efficace. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à procéder à une étude bactériologique plus poussée.

L’ajout de produits de traitement constitue certes une dépense mais elle permet d’éviter des problèmes plus importants.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons