Est-ce que la flexibilité est passive ou active ?

11
Partager :

Un corps est dit flexible ou souple lorsqu’il peut faire plusieurs mouvements sans engendrer des lésions musculaires. Cette qualité physique, reconnue à votre corps, peut être obtenue grâce aux exercices du yoga (active) ou non (passive). Retrouvez dans cet article les particularités d’une flexibilité passive et active.

La flexibilité peut être activé grâce à un séjour yin yoga

Tout d’abord, le yin yoga est l’ensemble des attitudes particulières du corps qui sont stabilisées pendant plusieurs minutes. Les exercices du yin yoga impactent considérablement les articulations humaines ; les fascias profonds du corps, et également les tendons. Il faut souligner qu’il y a une importante différence entre la musculation et la flexibilité obtenue grâce à un séjour yin yoga. En effet, la musculation renforce les muscles, ce qui ne garantit pas une flexibilité à un corps humain. En outre, la flexibilité est active sous l’effet de plusieurs exercices de yoga. Au nombre de ceux-ci, nous avons : les techniques de respirations profondes ; la manipulation du niveau mental et émotionnel et autre. Tout en stabilisant les articulations, ils améliorent la mobilité et l’agilité de la circulation sanguine. Il ressort par ailleurs du rapport d’África Ferrero Castro (spécialiste en gymnastique rythmique) ceci : <<je trouve que le yin est un pont entre un yoga dynamique et le calme de la méditation ; il déverrouille, calme et rééquilibre l’énergie du corps (…)>>.Lorsque vous étirez légèrement vos muscles sans ressentir des problèmes musculaires, l’on dit que vous êtes en train de garantir une flexibilité active à vos muscles, et donc votre corps. N’existe-t-il pas d’autres moyens pour rendre flexible votre cops ? Bien sûr que oui !!! Il suffit de changer votre style de vie pour acquérir une flexibilité passive.

A lire aussi : Le métier d’opticien : tout ce qu’il y a à savoir

La flexibilité peut être passive grâce à vos activités quotidiennes

L’objectif crucial est de retrouver la docilité ou l’élasticité de votre corps grâce à vos activités quotidiennes et sportives. C’est alors que l’on dira que vous êtes flexible d’une manière passive. Premièrement, votre posture, assise lors de l’accomplissement de vos tâches quotidiennes, rend vos muscles rigides. De ce fait, il serait convenable de limiter les longues durées de travail assis. Selon le collectif des coachs en étirement musculaire, les muscles chauds s’étirent rapidement. Ainsi, pouvons-nous constater que le moment idéal pour faire un exercice d’étirement est la fin de nos courses en ville. Deuxièmement, la flexibilité passive d’un muscle résulte de la méthode statique d’étirement. Pour s’entraîner, il faut allonger vos muscles horizontalement ou verticalement pendant au moins trente (30) secondes. Cependant, la flexibilité passive n’améliore pas nécessairement vos performances sportives. Ce faisant, le risque de perdre la mobilité de vos membres supérieurs est fort. Par exemple, un coureur doit être mobile afin de limiter les blessures. Par conséquent, la flexibilité passive n’est donc pas recommandée aux professionnels sportifs. En définitive, la flexibilité est aussi active que passive. En réalité, les exercices de yoga vous permettent non seulement de rendre stables vos esprits, mais contribuent aussi à la flexibilité active de vos muscles. Par contre, les activités quotidiennes et sportives assurent une flexibilité passive à votre corps.

 

A voir aussi : Peut-on vivre sans pancréas ?

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons