Innovation : le béton projeté à forte teneur en laitier moulu

Nous vivons dans une époque où l’innovation semble indispensable pour se démarquer. Les experts de la construction l’ont également compris. Désormais, on se sert du « laitier moulu » pour rendre plus performant et plus résistant le ciment projeté que l’on utilise en travaux souterrains. C’est une solution qui paraissait jusque-là inenvisageable. Mais après deux années de recherches, Ecocem a pu tester et valider la première solution de béton projeté à partir du laitier moulu. L’expérience est une réussite.

Quelques particularités du laitier moulu

Le laitier moulu est le type de produit qui peut être particulièrement indiqué pour les travaux souterrains. Non seulement il présente une résistance mécanique exceptionnelle sur le long terme. Mais en plus, il résiste bien aux sulfates et aux chlorures. Le béton projeté à forte teneur en laitier moulu est résistant aux ions, à l’eau de mer, aux flammes et présente aussi un bilan carbone des plus avantageux. L’une des particularités du laitier moulu, c’est qu’il parvient à bien répondre aux enjeux environnementaux actuels. Ce produit est bien issu de l’économie circulaire.
Ce n’est pas la première fois que la technique de projection par voie mouillée du béton est utilisée pour des travaux souterrains en France. Jusque-là, elle s’est toujours montrée efficace. Si en plus on enrichit la formulation avec du laitier moulu, le résultat devient encore plus incroyable.

A découvrir également : La défiscalisation immobilière : tout ce qu’on ne vous dit pas

Est-ce possible d’utiliser la technique en milieu confiné ?

L’utilisation d’une pompe à béton est indispensable pour réaliser certains travaux. Le béton projeté à forte teneur en laitier moulu ne saurait toutefois s’appliquer en milieu confiné. Cette situation s’explique par le fait que l’activation de ce type de béton entraine une libération de l’hydrogène sulfuré. Il s’agit du H2S qui est très toxique et qui est incompatible avec des travaux en milieu confiné. Afin de remédier à la situation, il a fallu qu’Ecocem trouve une solution d’activation. Un activateur en poudre, non alcalin a alors été mis en place. Peu importe désormais le lieu, l’activateur pourra favoriser la projection de béton présentant des teneurs de 60 % de laitier moulu.
L’utilisation du laitier moulu permettra de bien réduire les émissions de CO2. De plus, les performances sont toujours au point. Il semblerait d’ailleurs qu’elles soient bien au-dessus de la courbe J3. Dans tous les cas, le laitier moulu saura toujours vous proposer une bonne résistance au feu, à l’eau de mer, ainsi qu’aux contraintes mécaniques. Le bilan carbone reste également meilleur.

A découvrir également : 5 destinations fabuleuses à découvrir en Afrique de l'Ouest