Quelle assurance couvre les inondations ?

8
Partager :
Quelle assurance couvre les inondations ?

Les assurances habitation sont des assurances indispensables. En effet, dès lors que vous habitez un logement et que ce dernier est à votre charge, il vous faut souscrire à une assurance. D’un point de vue légal, cette dernière est même obligatoire pour un locataire ou un propriétaire habitant dans une copropriété. Ce n’est pas la même chose pour les locataires ou propriétaires de maison ou d’appartement individuel. Ces derniers ne sont pas soumis à cette obligation. Malgré tout, il est plus que conseillé de souscrire à une assurance habitation pour couvrir les frais de potentiels dommages en cas de catastrophe ou de sinistre. 

Comment bien choisir son assurance ?

Lorsque vous choisissez votre assurance habitation, il est important de choisir une solution adéquate à votre situation et votre logement. Il faut étudier plusieurs critères indispensables afin d’avoir l’assurance habitation la plus adaptée. Voici la liste des étapes à respecter lorsque vous voulez choisir votre contrat d’assurance :

A lire également : Pourquoi opter pour l’installation d’une porte blindée

  •  Bien examiner les conditions générales de l’assurance. Il y a deux types de conditions dans un contrat d’assurance, les générales et les particulières. Les générales restent communes aux autres assurances comme la protection en cas de tempête, d’inondation ou catastrophe. Elles comprennent aussi tous les détails liés à la résiliation du contrat. Les particularités sont celles propre aux types de contrat d’assurance, elles varient selon l’assureur comme la validité du contrat le montant des franchises et des indemnisations.
  • Assistance habitation et protection juridique. C’est un point important pour une assurance, en effet, si vous êtes victimes d’une ou plusieurs catastrophes naturelles et subissez une inondation vous pouvez compter sur l’assistance pour prendre en compte vos frais d’hébergement ou dans cas plus minime la prise en charge d’un professionnel pour réparer le sinistre. Pour ce qui est de protection juridique, elle vous assure le fait d’être défendu par votre assurance pendant une procédure judiciaire.
  • Le montant des cotisations. Lorsque vous allez souscrire votre nouveau contrat avec votre assureur, vous allez devoir régler une cotisation pour la protection que ce dernier vous apporte. Cette cotisation prend en compte plusieurs paramètres comme la taille de votre logement, l’état de ce dernier, la situation géographique ou encore la valeur de vos biens.
  • Franchise et indemnisation en cas de sinistre. Il est important de regarder les types de franchises et d’indemnisations de votre assureur pour diminuer vos risques de mauvaises surprises. Lors de catastrophes et/ou de sinistres l’assurance pourra couvrir vos dommages via une indemnisation, cette dernière n’est pas illimitée et à un plafond qui est défini à la signature du contrat. Pour ce qui est des franchises cela représente le montant déduit de vos indemnités versé par l’assureur.
  • Évaluez vos biens. Le but ici est de prendre en compte son capital mobilier. À la suite de cela, vous pourrez vous faire une idée du montant de cotisation proposé par l’assureur. Pour rappel, votre capital mobilier prend en compte : vos meubles, l’électroménager, la vaisselle…
  • Étudier les types de garanties. Votre contrat d’assurance habitation comprend plusieurs clauses et garanties. Il y a de base les garanties incluses, les exclusions garanties et pour finir les extensions de garanties.

Est-ce que mon assurance couvre les inondations ?

Dans tous les cas, les assurances couvrent les dégâts naturels. Toutefois, certaines proposent davantage de protections.

Une obligation pour les assurances

Pour toutes les assurances, il est obligatoire de prendre en charge les dégâts, sinistres liés à une catastrophe ou à une tempête. C’est la première garantie chez une assurance. Si vous vous situez dans une zone géographique qui a subi des dégâts ou vous habitez simplement dans un logement à risque ne vous inquiétez pas, les inondations font partie des types de risques les mieux protégés par les assurances.

A lire en complément : Quand faire appel à un serrurier professionnel ?

Les délais de déclaration

Suite à un sinistre, il vous faut faire une déclaration assez rapidement à votre assureur. Pour les inondations, vous disposez de 5 jours pour le déclarer à votre assurance. Pour ce qui est des dégâts de catastrophes naturelles au sein de votre logement, le délai est de 10 jours après la parution de l’arrêté du Journal officiel.     

Partager :