3 choses à savoir sur l’impôt sur la fortune

L’impôt sur la fortune est un impôt dont uniquement une couche de la population se préoccupe. Comme le nom de cet impôt l’indique, il ne s’intéresse qu’aux fortunes, et nous savons tous que toute une population ne peut pas être fortunée. Nous vous proposons d’aller à la rencontre de l’impôt sur la fortune et d’apprendre sur lui 3 choses que vous ignorez peut-être.

A voir aussi : La rénovation des façades d’une maison individuelle de 1901

La substitution de l’impôt sur la fortune par l’impôt sur la fortune immobilière

Le remplacement de l’ISF par l’impôt sur la fortune immobilière découle d’une promesse électorale du Président Français Emmanuel Macron. Selon l’impôt sur la fortune immobilière les éléments entrant dans l’assiette imposée sont les biens et actifs immobiliers et rien d’autre. Les taux appliqués par l’ISF sont toujours de mise et le bien immobilier servant de résidence principale subit un abattement de 30 %. Autrement dit, la seule différence entre l’ISF et l’IFI se trouve dans la base imposable. Plus de revenus imposés, mais plutôt les biens immobiliers.

L’impôt sur la fortune : un impôt progressif sur le patrimoine

L’impôt sur la fortune n’a pas pour base imposable des éléments figés dans le temps. Son élaboration a pris en compte la fluctuation des avoirs, l’acquisition de nouveaux biens et leur augmentation.

A lire en complément : Le printemps : bien-être et renouveau !

La baisse des revenus a également été prise en compte. Pendant l’année 2017 où il était encore appliqué, cet impôt sur la fortune n’impliquait que les personnes ayant un patrimoine qui valait plus de 1.3 millions €. Le patrimoine est ici imposé dans son ensemble. Il porte sur les meubles et immeubles, revenus, avoirs découlant d’usufruits, tout ce qui appartient aux particuliers concernés.

Notons quand même que la valeur estimée pour la résidence principale subit un abattement de 30 % lors de l’imposition.

Un impôt réformé pour relancer l’économie

L’une des raisons avancée pour la réforme de l’ancien impôt sur la fortune est la relance de l’économie. Selon les prévisions, si l’impôt est désormais appliqué sur les biens immobiliers, les investisseurs auront plus d’aisance à injecter leur argent dans les entreprises.

L’impôt sur la fortune est un impôt qui rapporte jusqu’à 4 milliards € par année à l’Etat. Son remplacement par les impôts sur la fortune immobilière a fait couler beaucoup d’encres. En effet, pour beaucoup de personnes, les biens immobiliers ne représentent pas l’entièreté du patrimoine des grosses fortunes. Ce remplacement pourrait d’ailleurs faire perdre à l’Etat un gros montant chaque année.