Ce qu’il faut savoir pour protéger sa maison des cambriolages

En France, on enregistre un vol toutes les 90 minutes. Heureusement ; des solutions peuvent  être mises en place pour les éviter.

Maison isolée, cible de choix

A lire aussi : Isolation des combles, pensez-y au moment de la construction

Une maison isolée, avec des ouvertures qui empêchent les regards indiscrets des voisins, se présente comme étant une cible de choix pour un cambrioleur. En effet, il dispose du temps nécessaire pour s’y introduire et faire le tour des pièces.

Force est de constater que les dispositifs anti-cambriolage ne sont pas tout à fait inviolables. Par contre, un système de sécurité performant est un moyen idéal pour décourager les voleurs d’opportunité et les novices. Ils préfèrent alors se tourner vers des habitations  dont les habitants prennent moins de précautions.

A lire en complément : 5 conseils pour un bon entretien estival

Les mesures de protection simples

Il s’agit d’un système qui permet à votre maison d’être protégée, pour quelques dizaines d’euros.

Éclairage avec détecteur de présence

En éclairant le cambrioleur, il n’aura pas la possibilité d’agir en toute discrétion. L’effet incognito est alors raté ! Tant que la maison dispose de points d’éclairage ou de prises électriques, l’installation peut se faire. A défaut, il est possible d’opter pour des éclairages sur batterie ou à panneau solaire.

Simulateur de présence

Les voleurs préfèrent s’attaquer à des maisons vides ! Avec un système de leurre, il est possible de faire croire en votre présence. Il s’agit de programmer les éclairages ou les activer à distance via votre smartphone. Une méthode efficace et pas chère !

Autocollants de télésurveillance ou alarmes factices

Grâce aux autocollants, le cambrioleur pensera que le logement est surveillé à distance. Cette technique d’intimidation est efficace, à moindre coût !

Caméra factice

L’achat d’une camera de surveillance n’est pas toujours à la portée de tous ! Il est alors possible d’opter pour un modèle factice, alimenté par piles et capable de se mouvoir pour plus de réalisme. Il laissera penser que votre maison est protégée par un système de vidéo-surveillance.

Renforcer les portes et fenêtres

Les points faibles d’une maison sont ses portes et ses fenêtres. Dans cette logique, il est facile de forcer les baies vitrées coulissantes. Il est alors impératif de les renforcer.

Installer une serrure anti-effraction sur sa porte d’entrée

Il s’agit d’un modèle de serrure qui est protégé contre le percement, le crochetage et l’arrachement. Son canon ne doit pas faire plus de 5 mm de la porte pour offrir une meilleure protection contre les prises d’outils. Il est recommandé de faire confiance au label A2P, qui est une garantie de la solidité de la serrure, approuvée par des tests réglementés.

Parmi les plus courantes, on distingue la serrure multipoints en applique, qui saura donner du fil à retordre au cambrioleur, en limitant l’écartement possible.

Poser une cornière anti-effraction

Il s’agit d’une cornière qui se pose sur le haut, sur les côtés et le long du dormant de la porte. Ce concept permet d’éviter de passer un pied de biche, utilisé pour arracher les charnières et la gâche de la serrure. Une cornière anti-effraction est fournie avec une visserie TRCC (Tête ronde coins carrés), qui n’est pas démontable de l’extérieur.

Installer une barre de sécurité 4 points pour volet

Il s’agit d’une barre qui ne peut être soulevée de l’extérieur, avec deux points par volet, un ouvert et un autre fermé. Elle complique également l’ouverture via un pied de biche. Il existe en outre des barres à 6 ou 8 points afin de sécuriser 3 ou 4 volets.

Notons que ce type de système existe également avec des largeurs plus importantes à installer sur les porte de garage coulissantes, en accordéon ou basculantes.